ARGENT COLLOÏDAL


L'argent colloïdal

L'argent colloïdal,  

 

 

 

 

 

 

(Téléchargement)

 

 

Mise en garde!

Les indications données sur mon site concernant l’argent colloïdal, sont indicatives. Il va de soi que les applications possibles ou les effets thérapeutiques décrits sur mon site ne sauraient remplacer un quelconque diagnostic et / ou un traitement sous contrôle médical. Au moindre trouble, il est absolument nécessaire de consulter un médecin ou un médecin-naturopathe. Je vous conseille aussi de lire attentivement toutes les recommandations ci-dessous. En aucun cas, l’auteur, de ce texte ne pourra être tenu pour responsable des conséquences d'une application incorrecte ou imprudente de l'usage des produits, méthodes et applications présentés ici-dessous.

 

Démonstration du pouvoir bactéricide de l'argent colloïdal dans du lait bio

 

 

Je prépare moi-même des solutions d'argent colloïdal avec mon nouveau générateur .

Ces superbactéries qui viennent d’ailleurs

Revue Medicale Suisse 2011;7:883-884


Au cours de cette dernière année, le médecin praticien en Suisse romande a été confronté à travers la presse médicale à de multiples manchettes sur des bactéries qui nous menacent, qui résistent à la plupart des traitements antibiotiques et qui arrivent en Suisse.

Les exemples sont multiples :

  • des entérobactéries productrices de carbapénèmases types KPC et NDM-1, à partir de sources en Grèce, en Inde ou ailleurs, et qui ne répondent plus à la plupart ou à la totalité des antibiotiques à disposition ;
  • des souches d’entérocoque faecium résistant à la vancomycine, obligeant des hôpitaux en Suisse romande à fermer provisoirement des unités.

Le praticien lui-même est confronté dans la pratique quotidienne au cabinet à des germes difficiles à traiter comme des bacilles Gram négatifs à bêtalactamase à spectre élargi provoquant des infections urinaires et des S.aureuscommunautaires résistant aux pénicillines provoquant des infections cutanées. On estime qu’environ 25 000 patients par an décèdent d’une infection due à une bactérie multirésistante et le coût annuel dû à ces infections est proche de 1,5 milliard d’euros en Europe.

Ces nouvelles souches qui semblent se développer (et nous envahir) de plus en plus fréquemment indiquent un changement profond de l’écologie microbienne à travers le monde.

Ces maladies détectées par les systèmes d’alerte épidémiologique sont relayées à travers le monde par la presse, provoquant la terreur et la démonstration de notre vulnérabilité.

Nous arrivons à la fin d’une période où régnait une sécurité totale dans le traitement des infections bactériennes.

Pendant une ou deux générations, l’humanité s’est sentie presque totalement libérée des dangers des maladies infectieuses. L’hygiène, les vaccins et l’avènement des antibiotiques avaient permis de nous libérer de nos peurs ancestrales, des souvenirs des épidémies terrifiantes – type peste ou choléra – ou même de la mort rapide et imprévisible chez des patients jeunes et en bonne santé suite à une pneumonie, une cellulite ou un accouchement, avant l’arrivée de la pénicilline.

Hélas, 70 ans après la découverte des antibiotiques (avec des centaines de tonnes d’antibiotiques produits et rejetés dans l’environnement), le nombre de bactéries sur la surface de la terre n’a pas beaucoup changé, mais les bactéries sont devenues de plus en plus résistantes à tous nos produits. Le nombre de molécules antibiotiques en développement ne cesse de décroître. Sauf de nouvelles découvertes imprévues, la fin des antibiotiques comme une option thérapeutique est devenue quelque chose de possible et d’effrayant.

Il est primordial, dans le contexte actuel, à la fois d’épargner les antibiotiques disponibles en optimisant leur usage et de promouvoir le développement de nouvelles molécules.

Pourtant, les microbes sont non seulement considérés comme une source de menace, mais commencent aussi à être ressentis comme une source de progrès considérable pour l’avenir de l’homme et de la société.

L’exploration du monde microbien nous a permis de comprendre que les microbes sont beaucoup plus âgés que les humains, plus de trois milliards d’années par rapport aux quelque trois millions d’années tout au plus de vie de l’espèce humaine, et beaucoup plus adaptés à tous les environnements. Les progrès scientifiques, avec l’explosion de la génomique et de la métagénomique, nous ont aidés à comprendre que les gènes microbiens pourraient être utilisés à l’avenir pour le développement de nouvelles technologies telles que la création d’énergie ou de dépollution de l’environnement. Notre flore microbienne endogène, riche et variée, semble jouer un rôle important, pas encore entièrement compris, dans notre santé et notre bien-être. Les relations entre les micro-organismes et le développement de notre corps, notre santé et nos maladies sont des pistes de recherche pour l’avenir.

En parallèle avec cette dualité de peur et d’espoir vis-à-vis des bactéries, nous assistons à un regain d’intérêt dans l’enseignement et la recherche de la microbiologie, ainsi qu’à des initiatives internationales à grande échelle pour lutter contre les maladies infectieuses les plus redoutables de l’homme. Peut-être que les générations futures seront plus sages dans l’utilisation des antibiotiques et sauront dompter les micro-organismes.

 

Tombé dans les oubliettes de l'histoire après l'invention des antibiotiques de synthèse, il fait un retour en force depuis que ces derniers semblent en passe de perdre la guerre contre l'infection.
L’action "MAGIQUE" de l’argent colloïdal s'accompagne de solides preuves scientifiques, si bien que des médecins ont pu déclarer : " L'argent est notre meilleure arme contre les microbes. " Dr Harry Margraf, (Washington Université, St Louis) ou " L'argent tue même les souches résistantes aux antibiotiques et stimule la cicatrisation de la peau. " Dr Robert Becker, (Syracuse Université, New York)

Dans un ouvrage publié en 1919 le Dr Searle dit que l'argent colloïdal détruit les toxines libérées par les microbes. Une étude démontra que «son action destructrice sur les toxines est très prononcée, à tel point qu’il protège les lapins d'une dose de toxine tétanique ou diphtérique dix fois supérieure à la dose mortelle»

Sir Malcolm Morris a observé que l’argent avait un effet calmant très net. Il fait rapidement disparaître l'inflammation et accélère la guérison des lésions. Ce médecin dit avoir obtenu de remarquables résultats contre l’hypertrophie de la prostate avec irritation de la vessie, l’eczéma et les hémorroïdes»

Dans les années 60, le Dr Cari Moyer, reçut une allocation de recherche pour mettre au point un meilleur traitement des grands brûlés. Moyer, le biochimiste Harry Margraf et d'autres chirurgiens travaillèrent ensemble sur ce projet il leur fallait découvrir un antiseptique à la fois puissant et suffisamment sûr pour pouvoir être appliqué sans risque sur de larges surfaces du corps». Finalement, après avoir passé en revue la littérature médicale, Margraf eut l'idée d’essayer l'argent colloïdal, il constata que ce produit était non-irritant et permettait la cicatrisation des brûlures sans nécrose ni effets secondaires. À l'issue de cette recherche, il tira la conclusion suivante : L’argent est le meilleur germicide d'action générale que nous possédons.

En 1968, le Dr Charles Fox synthétisa un composé combinant nitrate d'argent et sulfadiazine qui se révéla cinquante fois plus efficace que le sulfadiazine seul. Le sulfadiazine argentique est devenu le médicament numéro un dans le monde pour le traitement des brûlés.

Les travaux du Dr Robert O. Becker (1978-1985), ont montré que l'argent permettait aux os fracturés ou écrasés de se régénérer plus rapidement et plus complètement qu'avec tous les autres traitements utilisés jusqu'ici. Il apparut que l'argent stimulait aussi la régénération des tissus tout en empêchant les plaies de s'infecter. Les ions d’argent forment un complexe avec les cellules vivantes autour de la blessure pour produire des cellules-souches immédiatement convertibles. Le résultat net de cette conversion est que les cellules-souches fournissent toutes les composantes nécessaires à la restauration complète de toutes les structures anatomiques. Cela indique, selon lui, qu'il existe également un potentiel pour la régénération d’organes internes (cœur, cerveau et moelle épinière).

Dans les années 70, le Dr Bjorn Nordenström a démontré faction de l'argent sur les tumeurs cancéreuses. Il fit passer ne courant électrique continu à travers des aiguilles en argent insérées dans de grosses tumeurs et constata que cette méthode permettait de réduire la masse de ces tumeurs. L'action de l’argent sur les cellules cancéreuses fut confirmée par le Dr Becker en 1979.

Mais ces découvertes prometteuses ne furent pas exploitées. En effet, en janvier 1980, essentiellement pour des raisons politiques,le Dr Becker fut privé de ses crédits de recherche et contraint de fermer son laboratoire !

Expériences du Dr Brooks Bradley
Voici plusieurs années nous avons effectué des évaluations assez complètes de divers protocoles promettant des résultats efficaces contre divers agents pathogènes responsables des intoxications alimentaires. Le seul protocole efficace contre tous les agents évalués fut l'argent colloïdal. Une solution à 5 ppm s’est révélée efficace contre tous les pathogènes testés, enrayant totalement leur développement en 6 à 8 minutes et cela quelle que soit la concentration de l’agent pathogène. On obtenait parfois des résultats avec des solutions extrêmement faibles de 5 ppm d'argent colloïdal pour 50 000 parties de solution contaminée. Parmi les agents testés, on trouvait entre autres Botulinum, Campylobacter, Salmonella et Listeria (pour les bactéries), les virus de type Norwalk, et le virus de l’hépatite A.

 

Source: Revue Medicale Suisse 2011;7:883-884

 

 

 

L'argent colloïdal,

 

Je propose des solutions à 10 PPM, 20 PPM ou 30 PPM.

 

Ma méthode de production :

L’électrolyse de l’eau pure est réalisée avec des électrodes en argent pur à 99,99%. Ceci permet  la production de ions d’argent d'une très bonne qualité. Le produit final, il ne doit y avoir aucun sel présent, mais uniquement des atomes très chargés, chaque atome ayant une charge électrique (potentiel zêta) et servant uniquement de catalyseur. Plus le nombre d'atomes (o,12 nm) dans chaque grappe est petit, plus la particule est petite et plus elle protège efficacement l'immunité en pénétrant profondément dans les mitochondries, les bactéries, les virus et les prions. Seul le processus à charge lente et une alternance de polarité permet aux très petites particules mono-atomique de se détacher des électrodes en argent.

 

J'utilise uniquement de l'eau distillée selon la procédure de la doctoresse Hulda Clark. Cette procédure me donne un résultat de contrôle sur mon testeur Ph entre  0.00. et 0.04. C'est parfait pour la préparation d'une solution sans contamination par diverses particules pouvant troublées la solution. Mes préparations sont sans ajout: sans sels d’argent, sans stabilisants ou additifs.

Après une préparation méticuleuse, mon appareil produit des solutions allant de 10 PPM à 100 PPM. Je recommande les produits de 15 et 30 PPM. Je peux produire, sur demande, une solution au nombre de PPM que vous souhaitez.

 

Couleur de la solution : La couleur est un indicateur simple, mais fondamental de la qualité. En fait, il faudrait plutôt dire l'absence de couleur, puisque les meilleurs produits sont parfaitement incolores.   À mesure qu'augmente la taille des particules, on voit apparaître une certaine teinte : jaune pâle, puis or, le brun, rouge et noir indiquent des produits de qualité inacceptable. L'argent-colloïdal que je produits est une solution totalement incolore, ceci est un gage de qualité.

 

Conservation : au bout d'un temps plus ou moins long, les particules d'argent finissent par perdre leur charge électrique. Pour prolonger la durée de vie du produit, conserver les récipients en verre coloré à température ambiante et à l’abri de la lumière. Le plastique réagit avec les particules porteuses d'une charge électrique, c'est pourquoi je livre mes préparations dans des récipients en verre colorés brun ou bleu.  Les verres colorés (brun ou bleu-cobalt) permettent de minimiser ce phénomène.

Ne pas mettre au frigo.

 

Prix:            1 litre                               Fr. 25.--

                    1/2 litre                           Fr. 15.--

Nébulisateur spraye 30 ml:                Fr.   9.-- 

 

 

 

 

MODE D'EMPLOI

 

 

Utilisations générales :
Désinfectant étant donné le haut pouvoir germicide de l'argent colloïdal, il peut être utilisé comme préservateur (conserves) et comme désinfectant :
En vaporisation dans la cuisine et la salle de bains pour éliminer les  moisissures; sur les éponges, brosses à dents, rasoirs,  peignes et brosses à cheveux, etc.
Sur le linge humide pour prévenir les moisissures.
Pour rincer fruits et légumes frais, les bacs de votre réfrigérateur, etc.

 

Purification de l’eau :
Une autre application importante est la purification de l’eau.  N.R. Thomson dit que ses recherches sur les colloïdes d'argent ont montré que la quantité d'argent nécessaire pour stériliser de l'eau contenant des organismes pathogènes se situe entre 40 et 200 gamma, c'est-à-dire 0504 à 0,2 ppm (soit une à trois cuillerées à café en plastique d'une solution d'argent colloïdal à 20 ppm par litre d’eau).

 

Traitement des végétaux :
Ceux qui ont essayé l'argent colloïdal sur les végétaux rapportent d'excellents résultats, soit en vaporisant la solution (une cuillerée à soupe pour un litre d’eau) sur les feuilles, soit en la versant au pied de la plante. L'argent colloïdal est efficace contre les bactéries, virus, champignons et moisissures qui attaquent les plantes, les fleurs et les fruits.

 

Utilisations médicales :
Les colloïdes d'argent peuvent être introduits dans le corps de diverses manières : ingestion, inhalation ou nébulisations, application locale. On peut également les utiliser en lavements et douches vaginales.

 

Ingestion :
L'argent colloïdal se prend en général à jeûn ou en dehors des repas. Toutefois si on le prend pendant un repas, il favorisera la digestion en prévenant les mauvaises fermentations. Si on conserve la solution quelques minutes dans la bouche (absorption sublinguale), il passe plus rapidement dans le sang.

 

Inhalation et nébulisation :
Un nébuliseur permet d'inhaler un fin brouillard d'argent colloïdal ; ces minuscules gouttelettes atteignent les alvéoles pulmonaires et revêtent la surface du tissu pulmonaire, tuant par contact les organismes pathogènes qui infectent les poumons.

 

Application locale :
L'argent colloïdal exerce une action anti-inflammatoire et immunosuppressive. Il est très efficace sur les brûlures et les dermatites résultant d'un contact avec des substances vénéneuses, comme la sève de certaines plantes et les sécrétions de certains insectes (abeilles, araignées, fourmis). Certains utilisateurs l'emploient sur le cuir chevelu pour éliminer les pellicules et comme déodorant.

Pansements :
Quand une bande de gaze est imprégnée d'argent colloïdal et séchée à l'air, les particules d'argent sont absorbées dans les fibres absorbantes du pansement. Les fibres non-absorbantes se revêtent d'une fine pellicule d'argent métallique. De tels pansements (ce peut être un simple sparadrap ou bien de larges bandes de gaze) combattront l’infection et accéléreront la cicatrisation (brûlures, écorchures, coupures). Les pansements peuvent aussi être appliqués humides. Ceci permettra de tuer les bactéries d'une plaie-ouverte et évitera l'infection.

 

 

Dosages:

 

Usage interne :
Il n’y a jamais eu le moindre cas recensé de toxicité en ce qui concerne les solutions actuelles d'argent colloïdal de qualité. Il n’y a pas de dosages-types établis du fait des nombreuses variables enjeu : concentration et qualité de la solution d'argent colloïdal, gravité de la maladie, réactions individuel etc. Il ne faut pas oublier que l'argent est aussi (et d'abord) un minéral, plus précisément un oligoélément, et qu'il doit donc avoir son rôle à jouer dans l'organisme.

 

Pour les animaux :

le dosage est fonction de leur poids (et calculé proportionnellement à partir du dosage humain). On peut mettre de l'argent colloïdal dans leur eau de boisson ou leur administrer la solution à l'aide d’un compte-gouttes directement dans le nez ou les oreilles.

 


Bouche :

(abcès dentaires, maux de dents, gingivite, pyorrhée dentaire, etc.) : Faire circuler une cuillerée à café de solution sur la zone affectée pendant 5 minutes et recracher le liquide.

 


 

O.R.L.:

(otite, infection de la gorge, catarrhe, sinusites) : 2 à 3 pulvérisations, avec en plus une prise orale par jour.


En  gargarismes :

contre la mauvaise haleine, maux de gorges


En inhalation :

à l'aide d'un nébuliseur vaporiser un fin brouillard pour les affections nasales, les affections de la gorge et des poumons, deux à trois fois par jour.

 

En gouttes :

deux gouttes de solution (20 ppm) dans chaque narine, deux à trois fois par jour. Pour l'oreille, remplir le canal à l'aide d'un compte-gouttes, une ou deux fois par jour pendant deux ou trois jours.

 

Peau :

(acné, brûlures, coups de soleil, coupures, eczéma, engelures, furoncles, hémorroïdes, herpès / zona, mycoses, pied d’athlète, piqûres d’insectes, prurit, psoriasis, verrues, etc.)

Appliquer deux à trois fois par jour la solution liquide, avant une  lotion ou une pommade. Laisser agir au minimum 6 minutes  l’argent colloïdal. 1 à 3 pulvérisations par jour sur les zones à traiter.

 

Traitement:  5 ml ou une cuillère à café

 

Adulte : Prendre 1 à 3 cuillères, 3 à 4 fois par jour, traitement de 1 à 3 mois, en entretien, 1 cuillère le  matin et soir.

 

Enfant : 1/2 dose adulte

 

Bébé : 1 quart de la dose adulte

 

Usage Topique : Appliquer sur bandage ou directement sur la peau.


A titre de prévention : 1 cuillères à café matin et soir

 

Usage Vétérinaire : chiens, chats, chevaux, oiseaux, poissons,… directement sur les plaies, pur, ou par voie orale ou avec un inhalateur. On peut en mettre, pur, dans les narines, les oreilles.

 

Recommandations :

  • Ne pas utiliser de cuillère en métal, le plastique étant l’idéal
  • Ne pas boire à la bouteille

 

 

 

Pour commander de l'argent colloïdal, adressez-moi un petit mail afin que je puisse prendre contact avec vous et vous conseiller au mieux.

 

 

 

 

 


08/11/2014
2 Poster un commentaire